jeudi 19 mai 2016

Un p'tit TER avec ça?


La 2ième nuit (mercredi à jeudi) au camping de Millau aura été beaucoup moins facile, côté température. En bonne partie sous une pluie assez forte commençant dès la fin de notre repas, et encore une fois, la météo n'en parlait même pas!

Après avoir parlé avec des locaux et discuté ensemble, nous faisons trois constats:
1- la route que nous avions choisie pour sortir de la vallée est beaucoup trop passante pour être montée à vélo,
2- la route alternative ne nous intéresse pas trop car il y a moins à voir et plus de dénivelé,
3-des vents très forts et défavorables (comme depuis le début) vont freiner considérablement notre avancée.

Nous décidons donc d'attendre de pouvoir prendre un train (TER=Trains Express Régionaux) qui accepte les vélos chargés, vendredi matin, car aujourd'hui c'est la grève! Avec lui, nous couvrirons en 1h30 ce qui nous prendrait 2 jours à vélo. Cela nous permettra de couvrir des secteurs qui nous intéressent davantage. Notre week-end de 'formation' chez Lysanne et Louis-P. nous rapporte déjà, merci les coachs!

Ce matin il pleut encore et le vent vient de se lever, alors repos forcé dans notre petite tente et espérons que tout aura le temps de sécher avant de tout paqueter demain. Pour couronner le tout, un gros 6-7 degrés en ce moment (7h), vive nos bons vieux duvets (ok Québec, sleeping bags!!) '-10 oC' pour nous garder au chaud, aucun regrets de les endurer dans nos bagages malgré qu'ils soient plutôt volumineux. J'y retourne d'ailleurs dret-là! 

En passant, nous ne voyons pas votre adresse email lorsque vous commentez sous 'Anonyme', alors n'oubliez pas de signer votre commentaire, on aime bien savoir à qui on a affaire! Merci! Et ne vous gênez pas, on aime bien lire vos encouragements!

4 commentaires:

  1. salut les cousins c'est le métier qui rentre ! nous l'an dernier ce chemin là on l'a fait dans l'autre sens hé hé ! mais bon dites vous que s'il y a du vent..ben y a pas de moustique. Sont plus petit chez nous mais ils piquent quand même pas mal. vous nous faites rire à vouloir rouler sur le bitume... y a du monde chez nous ça roule dur et 1.50 m pour doubler les automobilistes ne savent pas bien faire hélas. regoignez vite le canal du midi et la vélodyssée en voies vertes et sans autos. vous y aurez plus chaud qu'en altitude meme si elle est minime. chaque tour de roue vous raproche...à Toulouse essayez Thérèse et Gérard ANDRE wharmshower de toulouse de notre part, accueil charmant et cuisine du niveau d'Andrée bises Véro & Jacky

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à vous 2,
      Nous sommes maintenant à 35 km de Sarlat-la-Canéda, que nous visiterons demain. David aimerait bien voir la ville d'où vient le premier Bazinet venu au Québec, soit Périgueux. Nous irons sûrement, puis TER pour Libourne, pour rouler dans la Vallée de la Gironde. Malheureusement nous ne passons pas par Toulouse...Connaissez-vous la Gironde? C'est mieux du côté est ou ouest avec le traversier pour Royan?
      Merci et à bientôt!

      Supprimer
  2. Ha! les aléas du voyage! Je vois que vous avez reçu des conseils de cyclistes français d'expérience et que vous connaissez en plus. Vous serviront-ils? J'espère.

    Nous en aurons sûrement des nouvelles suite à vos réflexions. Est-ce que le TER est encore approprié ? Votre plan de départ est passablement changé. Vous l'aviez quand même prévu aussi.

    Lisette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha! Ha! Nos plans, on les change tout le temps, même en cours de journée! On se dit, tiens c'est beau ici dans la Vallée du Célé...alors plutôt que de prendre l'embranchement comme prévu, hop! on continue au bord de la rivière et on se ramasse à Cahors! Pour la suite on pense suivre la route prévue mais on verra ;-)

      Supprimer

Votre opinion, votre expérience ou tout autre commentaire nous intéressent. Partagez-les avec nous!
Pour suivre la discussion et recevoir nos réponses, cochez ''m'informer'' lors de la rédaction de votre message.