dimanche 19 juin 2016

That's it! We switch to English from now...


So, after our little vacations in Morlaix, we had...naaaaa, got you!?

Prise 2

Après nos petites vacances à Morlaix (salutations à Florence à l'accueil de notre hôtel, qui ne tarît pas d'éloges pour notre projet de vélo!), nous n'avons qu'un 'trop facile' 22 km à pédaler pour arriver à notre dernier camping en France, à Saint-Pol-de-Léon. Ne jamais penser qu'une journée sera...trop facile!

Avant même de sortir de la vallée, nous croisons cette maison avec une murale très significative pour nous! En fait, on y retrouve sensiblement le plan général du bateau que Julien (père d'Andrée) a construit cet hiver. C'est un projet scolaire de sa nièce Laurie et il y a mis toute sa passion pour le réaliser dans les délais exigés. Pour sa première expérience dans le domaine nautique, c'est un succès! Mais il y a une suite un peu plus loin...



Juste après ce coin de rue, nous devons monter pour sortir de la petite vallée où nous nous trouvons. Pas 1 km de fait dans la côte, un bruit de frottement sourd retenti derrière Andrée. Et bien, voilà notre premier bris sur les vélos depuis notre départ de Marseille (à part un rayon changé il y a environ 10 jours). Tout les bagages attachés sur son rack arrière se retrouvent par terre, et freinent raide son effort en pleine côte, une chance qu'elle garde toujours un pied déclippé sur les sections les plus inclinées...!


On ressere le tout, et on repart rapidement pour quelques mètres et la pluie commence aussitôt. Autre arrêt forcé sous un viaduc (!), celui-ci sans intérêt et nous repartons après 1/2 heure. Pas 2 km plus loin, on décide de tenter notre chance sur une section en garnottes de la piste officielle Euro 4. La pluie reprend alors et...le rack fout le camp à nouveau, juste trop pour mes petits nerfs! Heureusement que ma blonde (brune) est d'un très grand calme. Elle passe immédiatement en mode solution et sait qu'à deux, on trouvera forcément un moyen de s'en sortir! Donc, deuxième rafistolage de secours et enfin, après 2 heures et 3,5 km, la journée peut enfin commencer...dans les côtes...trop facile, n'est-ce pas!!?

(Note: ce problème date de notre voyage cet hiver dans le sud des USA. Nous avions perdu une pièce du dit rack lorsque les vélos étaient sur le toit de la Subaru, à cause des vibrations, et je croyais avoir réglé le problème, style 'patente à gossage'. Les 1300 km de routes et pistes avec le poids, auront eu raison de mes talents! Pas si mal, malgré tout?!

En début d'après-midi, après un arrêt au Super U local pour faire le plein de bouffe, nous arrivons au camping AR Kleguer, LE camping de St-Pol, mais tout un! Le meilleur spot du camping nous est offert, avec une vue incroyable sur la baie environnante et même sur notre traversier du lendemain, incroyable! En plus, c'est ici que nous rencontrons nos premiers irlandais, un couple de retour de ses vacances en France et qui prennent le même bateau que nous pour traverser. Au moment où nous quittons notre site, Pat et Marian nous invitent à prendre le thé dans leur campeur et nous donnent plusieurs conseils pour notre séjour. Nous héritons aussi d'une carte Michelin de l'Europe, et surtout de deux vestes fluos qu'ils nous conseillent fortement de porter sur les routes sinueuses de leur pays. Thank you very much for the gifts Pat & Marian, hoping to meet you again on the roads of County Cork...who knows?








Marian et Pat

Toujours en direction de la sortie, nous rencontrons un couple et une dame qui veulent tout savoir sur notre aventure, et nous revoilà parti pour une autre 1/2 heure à discuter vélo, voyage et surtout à recevoir des invitations à les visiter: Anne et Patrick, en territoire flandre en Belgique, et Elisabeth (et Rocco, pas rencontré), près d'Arnhem, en Hollande! Merci et au plaisir de vous revoir tous lors de notre retour sur le continent!


Elisabeth, Patrick et Anne

Le lendemain matin, nous quittons notre petit paradis en direction de Roscoff, point final de notre traversée de la France et port du traversier de la cie Brittany Ferries sur lequel nous allons passer la nuit et plus de 13 heures pour atteindre l'Irlande et notre première ville, Cork. Nous lunchons près du centre de la ville et (suite promise...) que ne voit-on pas sur l'eau devant nous, la copie conforme du voilier construit par 'le beau-père', et le voici tel qu'il sera probablement cet été sur le lac Montauban, au nord de Québec, et ce en grande primeur...sauf le nom, j'imagine!





C'est chez vous, Florence!!

Sur le bateau (l'autre, un peu plus gros!), nous avons une petite cabine avec lits superposés et toilette-douche, le tout dans un mouchoir de poche, un peu comme dans un minuscule campeur. Cette traversée est pour nous deux une première expérience en haute mer et nous sommes très excités lorsque les amarres sont lâchées. Nous sommes un peu nerveux de retourner dans notre boîte à sardines sans hublot. La nuit se passe finalement très bien sur une mer somme toute assez calme, selon ce qu'on peut en juger et notre expérience nulle.


 Cathédrale de Roscoff

À 9h30, et avec maintenant 5 heures d'avance sur le Québec (plutôt que 6), nous mettons pied à terre sur la terre des trèfles, du vert et de la Guinness! La veille, en attente d'embarquer, nous avions discuté avec les membres d'un groupe de 9 cyclistes irlandais de retour de 2 semaines en France. Contacts entre compères sur 2 roues, sans plus. Puis à la sortie du bateau, l'un d'eux nous demande où nous allons coucher ce soir et nous invite gentiment chez lui, en banlieue de la ville. Ned devient ainsi notre guide pour sortir du port et avec son ami, John, ils nous escortent jusque chez Ned sur les routes tortueuses et surtout du côté GAUCHE de la route...! Un peu pas mal stressant mais comme pour le reste, quelques jours et on en rira...j'espère!






Notre guide pour nos premiers km en Irlande, Ned

Nous devons régler le plus rapidement notre problème de carte SIM pour le cellulaire (portable, amis français!) et Ned nous amène au Tesco de son quartier, épicerie de grande surface où nous trouvons facilement ce qu'il nous faut.  Puis, il nous reconduit en plein centre de Cork et nous indique par quel autobus revenir vers chez lui. En ce samedi après-midi, la ville grouille de monde et en plus, il y a un match de foot entre l'Irlande et la Belgique qui débute à 14 heures. Tous les pubs de la ville présentent bien sûr la partie et on peut entendre l'ambiance du stade où la partie se joue à chaque porte grande ouverte que nous croisons! Malheureusement, les verts perdent la partie 3-0 et sont virtuellement éliminés du tournoi, leur dernier match étant contre les puissants italiens! Nous lunchons-dînons-soupons (je ne sais plus quoi dire...) dans un bon resto en plein coeur d'une rue principale et revenons chez Ned pour installer notre carte SIM. C'est fou comme on peut dépendre de notre iPhone pour tout pendant ce voyage: météo, planification de la route, réservations, blog(!), emails, appels via Skype, etc.



C'est donc à l'abri de la pluie que nous passons notre première nuit car depuis la fin d'après-midi jusqu'à ce matin, c'est la flotte...doit-on s'en surprendre? Nous devons prendre la route ce matin si la pluie diminue un peu et Ned nous a offert de nous mettre sur la bonne voie pour prendre la direction de Killarney, notre premier objectif pour commencer la découverte de la Grande Île Verte.



If you ever read this, Ned, we want to thank you so much for your kind offer and your time to help us around for our first day in your country! It made it a lot easier and to be inside instead of under the rain was very nice. If you ever come to Québec one day, you'll have a place to crash and friends to welcome you! Thanks again!

{ LV/2R }


14 commentaires:

  1. Salut!
    Nous revoilà. Désolé de l'absence prolongée des ondes mais on a rien manqué de vos nouvelles par contre. On est très content que l'Irlande vous accueille aussi chaleureusement. Ça doit être excitant de partir à l'aventure dans un nouveau pays. Comme un nouveau voyage dans votre voyage.
    On pourrait aller chercher la dite pièce manquante chez MEC et vous la faire parvenir ou un nouveau support si nécessaire? Dites-nous si on peut aider!!
    Il est 8h00, on s'en va faire une ride à Ste-Catherine de la Jacques Cartier pour y explorer des nouveaux paysages ce matin. Ça fait déjà 36heures qu'on y est pas allé :-) Je vous reviens avec plus de détails après.
    Nous avons pris des nouvelles de ton père via Lisette. Un "rock" ou un phare comme tu le dis!
    Lisette m'avait parlé du projet de bateau de cet hiver...on ne pensais pas qu'il y avait déjà des gens qu'il était si beau et qu'il était déjà commercialisé en Europe!
    Vraiment le fun vos rencontres qui se finissent en invitations ou en aide spontané. Ned a vraiment un air d'Irlandais full cool!
    On va ridé et je vous reviens avec peut-être des folies sur notre aventure.
    CHEERS
    Francis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ned est un célibataire archi-mollo et pas compliqué du tout, nous avons été très chanceux d'être invités chez lui, un vrai WarmShowers qui s'ignorait! les Irlandais semblent vraiment très accueillants, et aussi vraiment chaleureux avec nous...on va adorer notre séjour, ils ne voient pas si souvent des cyclos comme nous dans leur pays pluvieux...
      Pour la pièce, merci d'offrir ton aide mais les racks ne viennent pas de MEC, ce sont des Tubus et c'est européen, on devrait trouver dans une boutique de vélo à Galway sinon Dublin. Merci quand même!
      🤑Irish Dave

      Supprimer
  2. en relisant le passage sur le bateau est un peu bizarre mais votre intelligence vous fera comprendre quand même.....et une faute :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, on comprend pas pire...et pas de fôtes pantoute, voyons!
      dvd 🤔

      Supprimer
  3. Salut! Moi aussi mon rack de vélo a brisé après 2 semaines. Louis a réussi a réparer le tout avec des tie-wrap et cela a tenu durant toute la suite du voyage. Bref, de bons souvenirs me sont revenus quand vous avez parlé du Tesco. C'est la ou nous faisions notre épicerie en Asie! Pis roulez a la gauche? Pas évident de se faire froler par la droite, on est tellement pas habitué. Et que dire des départs, il faut toujours pensez a changer de côté de rue. Prenez une bonne Guiness et une bonne Kilkenny a notre santé. Et, quand vous aurez-vous 2 minutes, ring us! Tailwind to you both. Lysanne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, ma dernière réparation comprend des tie-wraps mais Andrée est un peu plus stressée dans les côtes en descendant, tout d'un coup que son vélo enclenche le frein d'urgence sans avis!!
      Et oui, on est très contents de pouvoir enfin boire des bonnes bières dans des pubs vivants, on s'en promet et les prochaines seront en votre honneur! Sláinte Mhaith!
      Pis rouler à gauche, c'est pas si pire...surtout avec un guide!
      Sérieusement, si c'est possible, aujourd'hui, on l'a eu facile en restant sur la même route pendant 25km le long de la rivière Lee depuis que Ned nous a laissés hors de Cork, TROP FACILE!!!

      À plus sur Skype!

      Irish 🤑Dave

      Supprimer
  4. Hey vous autres... C'est tu pas assez «trippant» de vous suivre?! Savoir que vous êtes en sécurité nous rassure tout de même. Ned a vraiment l'air très cool comme Claude l'a si bien mentionné! J'ai hâte de vous relire concernant les particularités (principalement culturelles) du pays. L'ambiance, les gens, les pubs... la bière! Bref, David, au retour tu auras bien le temps de me conter ça! ;) Revenons à la France quelques instants... Vos photos sont magnifiques et le bateau m'a tellement étonné! La carte gravée au mur, c'est quelque chose, mais que le bateau à l'eau soit blanc aux bordures de bois, exactement comme le bateau que Julien a construit, c'est spécial! On pense à vous fort fort, soyez prudents xxxxxxx
    L

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey toi aussi!
      Merci pour tes encouragements chaleureux!
      Indeed, l'histoire du bateau, c'était comme dans un film quand on a vu le vrai devant nous à Roscoff!
      ...même pas plus beau que le 'made in Loretteville!!' J'ai bien hâte de voir comment Laurie et cie vont le baptiser. La réponse le 20 août, I guess!?
      C'est aujourd'hui qu'on va découvrir la côte ouest du pays, j'ai l'impression que le 'kodak' ne va pas rester souvent dans mon dos pour les prochaines semaines...stay tuned, my dear !!
      Green Dave xx (and A...still sleeping, now...chuttt)

      Supprimer
  5. Bon billet de blogue!

    Content d'apprendre qu'on peut se rendre en bateau en Irlande à partir de la France. Et que les Irlandais sont super sympa. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même une ride de 14 heures. Avec une mer calme, c'est cool mais je ne sais pas ce que ça donne comme croisière sur une mer agitée...en fait, j'aime mieux pas le savoir!! Et oui, tout le monde est très gentil avec nous mais ils conduisent très vite malgré l'étroitesse des routes...faut pas trop y penser quand on les voit apparaître dans notre rétroviseur!
      Merci pour ton commentaire!
      D v d

      Supprimer
  6. Commentaire avec pas de lien avec votre le post!

    Salut,
    Comme nous vous avons dit il a fait chaud ici ce WE. Avec la chaleur viennent parfois des orages violents comme nous avons eu hier soir dans tout le Qc. Avec les orages les pannes d'électricité. Avec les pannes la nourriture qui peut se gâter dans les frigos.

    On a donc eu toute une tempête hier soir qui a couché plusieurs arbres du quartier et donc une panne toute la nuit. Ce matin pas encore d'électricité et les perspectives d'un retour à court terme étaient très faible HQ étant submergé par plus de 200 000 clients en pannes (dont Philippe, les parents de Florence...qui n'ont pas encore d'électricité à cette heure ci)...on a donc pensé que votre frigo et congélo étaient probablement disponibles étant donné la baisse d'activité culinaires dans votre maison de la rue des Canards! On a donc appelé ce matin vers 6h30 et Étienne a répondu!! Tout de même un bon point pour lui. Je me suis donc présenté vers 7h avec un char plein de mangé pour déposer dans vos quartiers. Je me suis donc dit que j'allais profiter de cette visite opportune pour faire un audit des lieux. Quoi de mieux qu'une visite non annoncée et non planifiée pour voir la réalité telle qu'elle se vit en votre absence. 10 minutes plus tard j'arrive donc. Etienne ne s'était pas rendormi. Deuxième point pour lui. Il m'a aidé...3ième point. La maison était propre...4ième point. Le gazon coupé...5ième point, Le frigo en ordre. WOW !!! Tout va bien!
    Au retour du travail on repasse chercher nos biens...sont encore là... ils ont donc des choses à manger et n'attendent pas notre nourriture pour manger! Florence et Anne mangent du TOFU et la vaisselle est toute faite "right after" le souper. Je décide de regarder de plus près en simulant une chute au sol et ne voit aucune graine de poussière au sol. De ce point de vue privilégié je vois un espace béant entre la porte d'une armoire et le meuble dévoilant un immondice de plastique désorganisés.....et VLAN le poteau rose est découvert. L'armoire à plats de plastique n'est pas rangée conformément aux standards avec lesquels nous sommes habitués de l'observer quand vous êtes là. Je pose donc plus de questions sur cette situation malheureuse et ils m'avouent tous en avoir perdu le contrôle depuis le jour 3 de votre départ. Je fais quelques remontrances et Anne me promet qu'avant votre retour elle remettra le tout en ordre. Vous devez vous dire..."Une chance qu'il est là ce Francis....j'espère qu'il pourra faire d'autres audits pour assurer le sécurité des lieux pendant notre absence." Seul regret pour Anne : ne pas avoir pris une photo de l'état du tiroir avant la perte de contrôle. Elle nous confit être inquiète d'arriver à le rendre conforme. Elle se demande ce que vont penser David et Andrée. Voyant sa détresse et ne souhaitant pas que les prochains 5mois soient passés sous le joug d'un stress intenable, je lui propose donc une solution soit celle de regrouper par format les plats et de les empiler un dans l'autre. Elle adore mon idée et se prend une note manuscrite détaillée avec un rappel dans son calendrier outlook de novembre. Vous devriez donc ici déduire qu'ils n'ont aucunes intentions de remettre les choses en ordre. Je suis maintenant désolé de vous en avoir informé car c'est vous qui devrez passer les prochains mois en sachant que vos pauvres plats sont empilés aléatoirement. Je vous rassure tout de même qu'avec un peu de force ils arrivaient à fermer le dit tiroir. Je vous laisse donc sur ceci. À vous de voir si vous souhaitez que nous intervenions d'une quelconque façon.

    Il doit bien y avoir quelqu'un qui leur avait annoncé notre visite. Certainement pas MISS Météo :-)

    Merci ne nous avoir prêté si chaleureusement un petit peu de votre froid :)

    Francis et les filles de Ponchartrain en Montchâtel
    BYE !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bref vous pouvez en conclure que tout va bien de notre bord!... Ou presque!

      Supprimer
    2. First, merci pour le rapport complet sur la situation prévalant à notre résidence seconde d'hiver au Québec. Bien heureux d'apprendre que tous ses occupants se préoccupent continuellement et sans relâche de son allure générale malgré l'absence des contre-maîtres actuellement hors du continent pour une période plus ou moins bien définie.
      Segundo, si la dite note à l'agenda est vraiment en novembre, il sera trop tard, notre retour étant bel et bien prévu pour au maximum le 29 du mois précedent, je répète, 29/10/20...16, bien sûr!!!
      À bon entendeur, SALUT...
      Dave, live from Sneem, County Kerry, IE
      En passant, vous avez pas des bagages à préparer, vous autres? Donc bien du temps pour écrire des commentaires fleuves comme ça, même en famille! Vous avez officiellement battu le record du plus long, toutes catégories de blogs confondues, même ceux entre futures mamans, faut le faire...
      Méchante gang de malades, mes vous autres!!! 🇮🇪😂🇮🇪😉🇮🇪

      Supprimer
    3. Oh! quelle détente mes fils me font vivre par leur humour houleux !

      Anne, tu devrais porter plainte contre cet inspecteur effronté qui porte atteinte à ta réputation de maîtresse d'armoire de cuisine et qui ose diffuser ces secrets à la planète entière.

      Lisette

      Supprimer

Votre opinion, votre expérience ou tout autre commentaire nous intéressent. Partagez-les avec nous!
Pour suivre la discussion et recevoir nos réponses, cochez ''m'informer'' lors de la rédaction de votre message.