mercredi 7 septembre 2016

Londres...The End

 Les 3 mots qu'on entend le plus souvent ici! Pourquoi?
(Baz, on le sait que tu le sais...pas un mot!)

Nous avons décidé de passer notre avant-dernière journée au très réputé British Museum. C'est un monument exceptionnel avec une superbe cour intérieure faisant le lien entre les différentes ailes du  musée. Nous avons tous apprécié les expositions sur l'Égypte des Pharaons et sur la Grèce Antique. Le BM contient des pièces exceptionnelles et l'ampleur des salles est très impressionnante.

 Le grandiose British Museum


 La Great Court, la plus grande place couverte de Londres, datant de 2000. 

 La vedette actuellement au musée

 L'originale en plus! Rien de moins que la clé pour comprendre tous les hiéroglyphes égyptiens. À lire avec une loupe et beaucoup de patience par contre!




 La Grande Bibliothèque du Museum, immense pièce
couvrant les Lumières (XVIIIè s.).


 Cette salle contient d'importantes composantes du Panthéon, à Athènes.


 Oui! Une authentique statue de l'île de Pâques, ayant été offerte à la Reine Victoria, pas rien comme bibelot!!
Elle l'a cependant redonnée immédiatement au British Museum (1869).

 Fin d'après-midi dans le très chic Regent's Park, de loin le plus beau que nous ayons vu.




 Dans ce quartier d'exception, que du luxe sur 4 roues, des pièces de collection...

...ou des moutons noirs bleus!

Enfin, mardi, dernière journée à passer dans la grande capitale et nous décidons de retourner vers notre quartier coup de coeur, visité le premier jour, la City. Nous redécouvrons ce secteur sous un nouvel angle. Même si nous revoyons plusieurs sites vus lors de notre première journée, notre fascination est toute aussi grande face à la variété et la qualité des points d'intérêts. Comme lors de toutes nos journées dans les différents quartiers, nous trouvons l'ambiance très calme malgré la foule de touristes, probablement encore une fois dû à l'absence de traffic. Les rues très étroites partout dans la ville obligent tous les chauffeurs à diminuer leur vitesse, ce qui rend la vie plus paisible pour tous les piétons et cyclistes (souvent des livreurs ou des coursiers).

Leadenhall Market, grande salle à dîner des financiers de la ville


Le Gherkin, surnommé le Pickle, aucune idée pourquoi??

Trinity Square

The Tower of London, immense château tout près du Tower Bridge

Au centre, City Hall sur l'autre rive de la Tamise





On essaye de zoomer pour voir le nom du yacht...réponse plus bas.

Celui de droite, nous l'avons surnommé le Micro, comme celui d'Elvis!..?

En grande conversation avec son amie Danielle...une histoire de pique-nique au bord de la Tamise, entre autres...
(Bon courage à toi et Elaine..., on pense à vous, et à Colombe!)

 On tourne en rond, je le sais, mais on ne se tanne pas!

 Cet immense yacht blanc appartient à un milliardaire russe
et vaut au moins 300 000 000$ US.
C'est le A Hamilton, construit à l'image de certains navires de guerre furtifs.

 Entrée du Tube, qui nous aura facilité la vie toute la semaine.

 St Katharine Docks, marina en plein coeur de la City;
vraiment très luxueux et paisible, à deux pas de la vie trépidante de Londres.


Par ici la sortie, il faut aller faire nos bagages maintenant, on quitte tôt demain!


Notre dernier métro, 'Overground' celui-là, confortable et silencieux

Après cette longue semaine de marche dans les rues de Londres, nous sommes plus que prêts à reprendre nos guidons et la route en direction du traversier à Harwich qui nous mènera vers la dernière grande étape de ce voyage. Avant, nous devons reprendre le train pour Colchester et Étienne, l'avion pour Montréal et Québec. Mais tout ça, c'est une autre histoire pour le prochain blog. 

Sur le Regent's canal, près de 'chez nous'...

{ LV/2R }

7 commentaires:

  1. C'est presque triste que vous ayez terminé votre semaine à visiter Londres avec Etienne. Mais vos reportages sont tellement bien documentés en textes et en photos qu'on comprend très bien que vous avez apprécié cette ville
    et que vous en avez bien profité. Je suis particulièrement contente qu'Etienne ait eu la chance de participer à cette portion de votre aventure. C'était incontournable!

    Pendant une longue partie du reportage, on ne voit pas Andrée. Bien non, elle joue le rôle dexcellente photographe attitrée, particulièrement dans ce blogue, puis tout à coup elle apparaît au téléphone avec son amie Danièle. Le clin d'œil à sa mère Colombe me touche beaucoup! C'est mon amie aussi.

    Vos pieds de cyclistes ont souffert de toute cette marche et vos vélos pleurent d'ennui de leurs propriétaires. Les retrouvailles approchent et vous vous vous apprécierez d'autant plus.

    Bonne route et bonnes rencontres sur le continent.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai oublié de tenter de répondre à la question du début. Je risque : Prends soin de l'espace. Ou : garde tes distances.
    Sinon je n'ai pas d'autres idées. Qui fait mieux? J'ai hâte d'avoir la réponse!

    Salut

    RépondreSupprimer
  3. moi je sais.........c'est
    ...
    .
    .
    .
    .
    ..
    .
    .
    .
    je le dis pas
    .
    .
    .
    .
    ben c'est.
    .
    .
    .
    hihihihih
    ...
    .
    .
    .
    .

    Francis

    RépondreSupprimer
  4. Content de voir que vous avez visité le BM
    Nous on l'a pas fait et un peu regretté après
    Francis

    RépondreSupprimer
  5. Finalement, je sais ce que signifie "Mind the gap"! Francis me l'a dit samedi. Et c'est dans les autobus rouges que vous entendez répéter cet avertissement: Attention à la marche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Presque...mais pas tout-à-fait. C'est plutôt lié au Tube (métro) d'où le logo rouge. Et chaque fois qu'on s'arrête, à l'ouverture des portes, un message annonce le nom de l'arrêt et systématiquement, mind the gap pour que nous pensions à l'espace entre le métro et le quai. Probablement que plusieurs personnes, au cours des années, se coincent là et se blesse. Donc si vous venez à Londres, MIND THE GAP !

      Supprimer
  6. Francis m'avait bien dit que c'était dans le métro que cette expression était répétée continuellement. C'est moi qui ai fait l'erreur en écrivant le commentaire, j'avais déjà oublié ce qu'il m'avait dit. C'est Etienne qui m'a reprise après coup. Je m'excuse.

    RépondreSupprimer

Votre opinion, votre expérience ou tout autre commentaire nous intéressent. Partagez-les avec nous!
Pour suivre la discussion et recevoir nos réponses, cochez ''m'informer'' lors de la rédaction de votre message.