mercredi 25 mai 2016

Elle voulait aller à Sarlat et lui, à Périgueux...


...et bien ils n'iront pas non plus! (ou amour-haine avec les TERs).
Ce matin, nous étions seuls au camping du Moulin des Donnes, à Concorès. Nous avions même planté la tente tout près de la vieille maison des proprios pour être plus prêts des toilettes et de la douche. La journée s'annonçait parfaite côté température et nous n'avions que 35 km à parcourir pour finir à Sarlat en début d'après-midi, dont les 2/3 sur des pistes cyclables dans les champs et en forêt. Cette section m'a fait penser à la section entre Duchesnay et St-Raymond, sur la piste Jacques-Cartier-Portneuf.







Donc, journée (trop?) facile et sans histoire jusqu'à destination. C'était avant de se pointer à la gare pour comfirmer l'horaire du TER pour le lendemain, en direction de Périgueux. Et là, revirement dramatique...c'est encore la grève pour les 2 prochains jours. Le seul choix qui nous restait était d'embarquer dans moins d'une heure, via Libourne pour une balade d'au moins 4 heures, pour couvrir un gros 70 km en ligne droite. Mais nous n'aurions pu ressortir de Périgueux avant vendredi. Sans le TER, nous ajoutions 4 jours de vélo pour faire le petit croche à Périgueux. Nous avons décidé, vu notre horaire un peu juste pour couvrir la côte Atlantique, de nous rendre à Libourne et de rouler un petit 10 km vers le plus proche camping, à Villegouge, un peu après les nombreux vignobles de Fronsac.



Le camping Camelot en est un À la ferme, parmi les animaux! D'un côté les chevaux, de l'autre, les poules et leurs coqs, dignes descendants du coq dans Astérix mais qui chantent aussi mal que le persécuté barde, Assurancetourix! Et eux, ils n'attendentL pas le soleil pour commencer leur concert. So pittoresque de les entendre cette nuit vers 4h30, un peu comme l'appel à la prière des musulmans mais en faussant! Et pour faire changement, entre les deux belles journées, il aura plu encore une partie de la nuit. Autre détail, ici, les oiseaux n'arrêtent pas de chanter la nuit! On a toujours l'impression que le soleil est sur le point de se lever mais non, c'est le milieu de la nuit.




 Notre WC au camping à la ferme!

Réveil-matin déréglés...

Aujourd'hui, nous allons nous diriger vers Blaye, sur la côte est de la Gironde, y camper et prendre le traversier demain pour continuer vers l'Atlantique et Soulac-sur-mer. Probablement une journée de congé là et un autre traversier vers Royan ensuite. Il nous restera une grosse semaine pour nous rendre à Nantes, prochain objectif. Mais qui suis-je pour prédire l'avenir avec autant de précision? En plus, la grève touche aussi les traversiers...Ne manquez surtout pas le prochain épisode aux palpitants rebondissements!!!

Note pour Louis-P.
Nous avons réglé notre problème de GPS, Mme Google me chuchote maintenant ses indications à l'oreille, et on lui obéit au son et à l'oeil! 😃






{ LV/2R }


7 commentaires:

  1. Très agréable de voyager avec vous merci pour ma petite lecture de chevet

    Hélène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut ma soeur,
      Vraiment contente que ça te plaise. Merci de nous lire!

      Supprimer
  2. Merci Hélène! Une chance qu'on est deux pour écrire et mettre les textes en ligne, c'est beaucoup plus de travail que ça en a l'air comme ça, à travers toutes les autres activités de la vie de nomade sur la route.
    D v d 😉

    RépondreSupprimer
  3. Est-ce qu'il vous reste de la place dans vos bagage pour moi?????��

    Juju��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut ma belle Juju!
      Si je jette mes vêtements, mon sac du dessus serait sûrement assez grand pour t'y caser, mais le mieux serait que tu apportes ton vélo!

      Supprimer
  4. David et Andrée, oui, j'imagine ce que ça peut représenter de travail pour vous de nous envoyer ces beaux blogues(même à deux ). Je les apprécie grandement mais il ne faut pas mettre trop de pression. On les reçoit comme des cadeaux, non comme une obligation de votre part.

    Lisette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, ce qui est le plus long, c'est de transférer les photos quand les connexions internet sont mauvaises. On ne parle jamais de haute-vitesse ici...

      Supprimer

Votre opinion, votre expérience ou tout autre commentaire nous intéressent. Partagez-les avec nous!
Pour suivre la discussion et recevoir nos réponses, cochez ''m'informer'' lors de la rédaction de votre message.