samedi 2 juillet 2016

Pis, c'tu vrai qui mouille tant que ça en Irlande?


La réponse d'ici la fin de ce texte! Nous venons d'arriver à Galway cet après-midi, après une 3è longue journée de plus de 70 km en une semaine, côtes, vent et pluie inclus. Je pense qu'on a vraiment besoin de cette pause urbaine d'une semaine (Galway et Dublin) pour retrouver l'énergie d'affronter les éléments à nouveau dans notre prochain pays, aussi réputé pour son ensoleillement, et j'ai nommé l'Écosse! À moins que...

Notre départ du camping de Tralee se fait bien sûr sous un ciel menaçant après une autre nuit bien arrosée. C'est la norme, faut qu'on s'y fasse! Nous roulons jusqu'au traversier de Tarbert qui nous sauve d'un très gros détour le long de la Shannon, jusqu'à Limerick. Nous décidons de pousser jusqu'à la côte, à Doonbeg. Il n'y a qu'un camping et nous le découvrons en arrivant, il est à peine plus grand que notre cour arrière avec au maximum 25 emplacements, tous vraiment réduits au minimum. Pas de problème, tout ce que nous voulons, c'est une douche chaude et une endroit pour cuisiner au sec, et that's it!


Juste après le traversier sur la Shannon

Infatigables, on va même prendre une marche dans la baie, jusqu'à une antique tour d'observation abandonnée qui fait partie d'un réseau qui longe la côte, mais celle-ci est condamnée tant son état la rend dangereuse.




Autre nuit et surtout matin pluvieux, et on réussit à quitter seulement en début d'après-midi, sous la pluie. Vingt kilomètres plus loin, on décide de s'abriter dans un petit resto de Miltown Malbay pour éviter l'averse. En attendant notre pizza, on se rend compte à quel point on est mouillés et gelés. La décision est prise, il est trop tard pour continuer, on appelle au B&B que nous venons juste de dépasser. Enfin une bonne nuit dans un lit douillet et au chaud!

L'objectif de la journée suivante est assez ambitieux: les Cliffs of Moher, au bout d'une longue et abrupte montée, la visite de ces dernières, et atteindre le petit village de Doolin beaucoup plus bas, au niveau de la mer. 

Dans le village de Lahinch, la pluie et le vent sont de retour (oui, oui, je vous le jure!) et on arrête devant un petit café, hésitant un peu à luncher si tôt. Une dame à l'intérieur nous fait signe d'entrer et déclare à Andrée que tout est très bon ici! Elle nous invite même à sa table et on se laisse tenter par les desserts, un hot choco pour moi, et un café pour Andrée. En fait, on ne se rend jamais au dessert depuis notre arrivée en Irlande, les portions étant souvent très généreuses. Voilà le moment de le faire et ce, en bonne compagnie avec Susan, une dame âgée demeurant 3 maisons plus loin.



Les Irlandais soulignent le 1er juillet, fête du Canada, là où il ne pleut (presque!?) jamais...

À notre arrivée aux Cliffs, un employé nous indique que nous devons laisser nos vélos dans les supports près de l'entrée du site. No! No! Impossible de faire ça avec tout ce qui se trouve sur ceux-ci! Il nous offre finalement de les placer dans l'entrepôt du Visitors Center, bien à l'abri des regards et de la pluie. Parfait pour nous! En plus, il nous dit de mentionner son nom et que deux billets d'accès au site nous seront remis...'complimentary', donc gratuits, pour notre effort d'être montés jusque là en vélo. Il nous dit qu'on ne peut être plus 'greens' que ça, et nous en félicite. Merci M. Pat pour cette belle reconnaissance, c'est très apprécié! Les falaises sont vraiment très près et en quelques minutes, nous les découvrons, elles sont absolument grandioses! Après une petite demi-heure, le ciel devient très sombre et on retourne rapidement vers les vélos pour manger une bouchée et reprendre la route toute en descente vers Doolin.






Site des meilleures vagues de surf du pays


Les vaches ayant la meilleure vue sur les falaises 

C'est à Doolin qu'on vit notre plus pathétique installation de la tente lorsqu'on se fait surprendre par une des nombreuses averses soudaines, courtes mais quand même abondantes, avec un vent pas possible! Méchant dégât qui nous oblige à assécher la tente et à recommencer son installation entre deux averses. Tellement fun, comme diraient nos copains français! Bah, faut s'y faire, c'est comme ça ici...

Aujourd'hui, après une nuit de forts vents et de...pluies torrentielles, on tente de partir tôt mais la pluie nous retarde un peu...On réussit quand même à être sur les vélos avant 9 heures et sous un ciel généralement dégagé, avec quelques averses! On se rend ainsi, avec l'aide d'un fort vent de dos, jusqu'à notre destination finale sur la côte ouest, Galway. Nous y avons trouvé un appartement où nous avons une chambre avec salle de bain, cuisine et salon partagés avec d'autres locataires, et ce, en plein coeur du quartier central de la ville.

Après la pluie, le beau temps, qu'ils disent!

Des murets comme ça, il y en a le long de toutes les routes...d'Irlande, on dirait!

Superbe descente, après 14 km de montée, dans la Corkscrew Hill



Les deux prochaines journées nous profiterons de la vie citadine, début d'une pause du vélo, et surtout du camping, pour une semaine. Ça devrait nous réconcilier avec ce pays légèrement plus humide que la moyenne, du moins de notre point de vue!

Ah! oui, la réponse...et bien la voici:

Pis, c'tu vrai qui mouille en Irlande? Ouais, (insérer le mot de la prochaine photo ici) ...ami(e)!!!!


Excusez-là! Je l'ai eue dans la tête toute la journée, je ne pouvais pas ne pas la publier! 😜

Quiz: M. Leprechaun s'est faufilé encore une fois dans une des photos. Saurez-vous le trouver?


{ LV/2R }








5 commentaires:

  1. Je n'ai pas trouvé Leprechaun ! Est-ce une astuce pour nous faire admirer les photos 2, 3 ou 4 fois. Elles sont magnifiques, mais je n'ai pas vu le lutin à moins qu'Andrée le porte sous son coupe-vent à l'abri des intempéries.

    Ennistimon ami, de bonne astuce! J'ai au moins réussi ça. Mais pour ce qui est de la pluie, on voit des gros nuages, mais la pluie elle-même, on ne la voit pas, à part quelques gouttes sur la porte de la tente!

    Sérieusement, vous êtes des braves et vous avez grandement mérité une bonne pause de vélo-camping pour mieux repartir survos2roues après ces quelques jours. Profitez-en bien!!!

    Lisette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Astuce...quelle astuce?? 😏
      Pour les photos de pluie, j'ai beau avoir une caméra cheap, je ne suis pas très porté à la sortir quand il mouille et même là, c'est jamais évident de voir la pluie sur une photo...à moins de laisser les gouttes sur l'objectif et montrer une photo...manquée, au final!
      D

      Supprimer
  2. M Lepreuchenamane est dans le sac de guidon du vélo d'Andrée sous la pancarte Galway N67
    Mais ont peut voir qu'il a perdu un peu de cheveux avec le temps passé sur vos vélos à la pluie
    Je suis fort ENNISTIMON ami!!! Hein!!
    Quand tu es en Terreneuvie tu te sens soudain brillant.
    Francis
    Francis the king of the Newfies..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne me croirez pas, mais je viens juste de faire une autre tournée des photos et j'ai aperçu Leprechaun!!! dans le sac à guidon sous les pancartes.
      Je me dépêchais d'aller mettre ma découverte dans le commentaire, ennestimon fils Francis a été plus rapide que moi, snobin! Mais j'ai quand même la fierté de l'avoir trouvé ... (après avoir nettoyé mes lunettes) et le plaisir de voir d'autres belles choses que je n'avais pas encore remarquées après 4 visionnements comme les détails sur la sculpture à l'entrée des cliffs of Moher. Bravo quand même cher Francis en Terreneuvie!

      Lisette

      Supprimer
    2. Bravo les BAZ! En fait, M. Leprechaun voyage au sec dans le sac et ne sort que lorsque le soleil ose se pointer, i.e. quelques minutes par jour. Lui non plus, il ne coûte pas cher de crème solaire!
      Hier, à Galway, que du soleil! C'est déjà fini ce matin...journée de lavage, ménage et cuisine au programme...comme à la maison, quoi?!
      Dhávìddaình

      Supprimer

Votre opinion, votre expérience ou tout autre commentaire nous intéressent. Partagez-les avec nous!
Pour suivre la discussion et recevoir nos réponses, cochez ''m'informer'' lors de la rédaction de votre message.