dimanche 28 juillet 2013

Bon-Désir à Forestville

(par Andrée)

Au réveil je suis surprise de constater que je suis en pleine forme. Aucune douleur à signaler. Nous déjeunons et nos gentils voisins nous offrent un café expresso. Merci beaucoup, il était très bon!

Nous quittons Bon-Désir vers 9h30. Tout de suite en prenant la route, nous affrontons un puissant vent de face.

Je me réfugie derrière David pour presque tout le parcours. Heureusement qu'il est capable de tenir le coup! Par contre, nos réserves d'énergie baissent et nous ne trouvons pas de restaurant ou d'épicerie. Au pied d'une des côtes David arrête: ''Pas question que je monte cette côte sans manger, je n'ai plus d'gaz''. Nous grignotons des amandes et des carottes sur le bord de la rue.

Pause

Quelques kilomètres plus loin, nous trouvons une petite cantine où nous dévorons un hamburger et des frites en jasant avec un homme de Sept-Iles en route pour Québec. Il nous parle de la situation des alumineries du Québec et de la concurrence déloyale que les chinois effectuent dans le but de faire fermer des entreprises d'ici et de prendre le contrôle du marché mondial.

Puis c'est repartit avec le vent...C'est vraiment plus difficile que les côtes, car le vent ne donne aucun répit. Nous peinons à maintenir 15-18 km/heure et devons pédaler en descendant!

À Forestville, nous arrêtons pour un sundae au McDo et allons à l'épicerie pour trouver quelque chose pour le souper. En nous rendant au camping Baie-Verte nous descendons une première côte très à pic, puis une deuxième, puis une troisième. David me jure qu'il ne remontera pas celles-là sur son vélo! Nous arrivons à l'accueil et le camping est complet. Il faut remonter tout de suite!

Nous retournons tranquillement en évaluant quelles sont nos options. Nous tentons de trouver un endroit à l'abri des regards pour piquer notre tente mais en pleine ville c'est un peu compliqué! Nous avons réussi à remonter les 3 côtes sur nos vélos! Maintenant, après 84 km dans le vent, nous devons nous arrêter. Nous finissons par louer une chambre de motel mais comment cuisiner le sauté de crevettes et le riz? Je décide de faire cela sur le perron de la chambre...pourquoi pas?

Préparation du sauté de crevettes sur le perron du motel...

Après le souper nous avons la visite de nos amis Lorraine et Daniel qui étaient chez nous à Québec et sont en route pour Pointe-Lebel. Dans la cour du motel, il y a un groupe de motards qui font la fête jusqu'a 22h00. Puis, ma nuit est une peu courte car je suis incommodée par ce que je crois être des piqures de moustiques ou de puces de lit. Je vérifie mes draps à plusieurs reprises mais il n'y a rien. Dieu que ça pique! Au matin je suis toute picotée sur les jambes et les fesses. À suivre...

Piste cyclable sur l'ancienne route 138, juste avant Forestville

Pause sur cette piste


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Votre opinion, votre expérience ou tout autre commentaire nous intéressent. Partagez-les avec nous!
Pour suivre la discussion et recevoir nos réponses, cochez ''m'informer'' lors de la rédaction de votre message.