samedi 27 juillet 2013

St-Siméon à Les Bergeronnes

(par Andrée)

La journée a été bien remplie aujourd'hui.

David a réglé le réveil pour 5h00 ce matin. On déjeune, on se prépare et on prend la route vers 6h30. Nous arrêtons à une boutique de vélo à La Malbaie car David a repéré une petite anomalie sur son pneu et veut en acheter un de rechange au cas où un problème surviendrait. Nous avons jasé un moment avec le propriétaire de la boutique qui était bien sympathique puis avons repris la route.

En arrivant à St-Siméon, il était déjà temps de prendre une collation avant d'enfourcher nos vélos et débuter notre périple vers 11h00.

Prêts pour le départ

Le départ est très difficile car on commence par une longue montée alors que nous ne sommes pas du tout réchauffés. Oh!la!la! Nos vélos sont très lourds! En plus, nous avons négligé de faire une petite randonnée pré-départ, histoire de nous réhabituer à piloter nos montures chargés.

Andrée la retardataire dans les côtes

Au milieu de la côte, je me suis rendue compte que je tenais mon guidon vraiment trop serré et cela m'empêchait de tenir une ligne droite. J'étais un peu stressée par tout l'effort demandé au milieu des camions et automobiles qui circulaient très vite à quelques pieds de moi. Finalement, je suis revenue à mes sensations habituelles et j'ai pu commencer à apprécier le paysage.

Une baie sur le Fleuve

Quelques sections n'ont pas d'accotement et la vigilance est de mise. On garde un oeil au rétroviseur constamment. Nous arrêtons dans l'accotement quand un camion-remorque risque d'être trop prêt de nous. Les côtes sont au rendez-vous pour tout le trajet. J'aime bien ces efforts intenses suivis de belles descentes ensuite!

Nous arrêtons à Tadoussac pour acheter des provisions et reprendre un peu de calories au bar laitier. Nous nous dirigeons ensuite sur le chemin du Parc des Dunes afin d'éviter un bout de la 138. Quelques années auparavant, nous sommes passées par là en automobile et je me rappelle que la route est en gravier. David croit que non, et comme je ne suis pas sûre de mes souvenirs, nous continuons vers là. Quelques kilomètres plus loin, voici le gravier ainsi qu'une pancarte ''route fermée''. Hum...ça annonce! Nous n'avons pas envie de refaire le chemin inverse alors nous continuons. C'est en très mauvais état, et quand la pente devient vraiment abrupte, nous sommes contraints de pousser nos vélos.

La fin de la côte sur le chemin fermé

Nous arrivons en fin de journée au camping Bon-Désir et avons un beau site avec vue sur le fleuve.

Notre site à Bon Désir

Pendant que nous nous installons et préparons le souper, un gros VR arrive sur le site à côté avec à son bord une famille avec deux adolescentes de 16 et 18 ans. Le papa commence à jaser avec nous et finalement nous invite à partager leur feu le soir. C'est avec plaisir que nos avons accepté. C'était des gens très intéressants et malgré notre fatigue nous avons veillé jusqu'à 23h15!

C'est un bon début avec cette première journée! Il a fait beau et juste la bonne température pour ne pas trop souffrir. Nous avons parcouru 72 km.

Un petit OUMF dans nos pâtes! Du Migneron rapé




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Votre opinion, votre expérience ou tout autre commentaire nous intéressent. Partagez-les avec nous!
Pour suivre la discussion et recevoir nos réponses, cochez ''m'informer'' lors de la rédaction de votre message.