vendredi 21 juin 2013

2008 Charlevoix, Lac St-Jean, Portneuf

(par Andrée)

Du 24 juillet au 3 août 2008, nous avons pédalé un parcours tout à fait spécial. Nous sommes partis de Québec pour nous rendre à Tadoussac. De là, nous avons bifurqué vers le Saguenay en suivant la rivière Ste-Marguerite. Nous avons continué sur la Véloroute des Bleuets jusqu'à Chambord où nous avons pris le train pour nous rendre à Rivière-à-Pierre dans Portneuf. Anne est venue nous chercher à la gare pour nous conduire au chalet au Lac Montauban car la route de terre n'est pas très carrossable en vélo de route. Nous sommes restés deux jours au lac et sommes rentrés à la maison par la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf et le Corridor des Cheminots qui se rend jusqu'en bas de la rue chez nous.

Nous pouvons dire que nous avons monté et descendu beaucoup de côtes de Mont-Sainte-Anne jusqu'à Tadoussac puis même jusqu'à quelques kilomètres après Ste-Rose-du-Nord. Nous aimons beaucoup les parcours montagneux malgré l'effort supplémentaire à fournir. Premièrement, comme tout ce qui monte doit redescendre, nous avons droit à des descentes mémorables. Ensuite, les vues sont en général plus spectaculaires, surtout au bord d'un cours d'eau. Contrairement à ce qui s'est produit en 2006 (pluie), nous avons pu admirer le paysage entre Baie-St-Paul et St-Siméon, cette fois en sens inverse. Un conseil: évitez de manger des frites à St-Irénée...avant de monter la côte!

Cette année j'ai eu des problèmes de genou qui m'ont fait craindre de ne pas pouvoir compléter le parcours. Heureusement, mon état s'est amélioré de jour en jour. J'ai appris que le fait de monter beaucoup a musclé davantage mon genou. Les muscles ont ainsi poussé sur ma rotule et soulagé la douleur qui était derrière.

Nous avons eu peu de pluie. Une bonne douche intense peu avant l'arrivée à Ste-Rose-du-Nord et une deuxième fois quand nous étions en train. Parlant de Sainte-Rose-du-Nord, nous avons été hébergés au Gîte de M. le Maire. Ce dernier est un personnage très intéressant et il nous a très bien accueilli. Il nous a même prêté sa voiture pour aller souper au village car sa maison se situe un peu en retrait. Au restaurant, nous avons rencontré un cycliste qui se dirige vers le fleuve. Il pense prendre un traversier et faire le tour de la Gaspésie ensuite. C'est beau d'avoir beaucoup de temps! Après le souper nous avons marché vers le quai et parcouru le petit sentier au sud de la baie.

Le voyage en train a été une façon intéressante de faire un bout de route vers chez nous. En effet, c'est le seul moyen de traverser cette partie boisée qui ne comporte pas de route. La gare de Rivière-à-Pierre est à quelques kilomètres du chalet de mon père et c'est avec plaisir que nous y passons deux jours.

La route du retour, du Lac Montauban à Québec, est un parcours que nous avons fait à maintes reprises, en combinant des bouts de piste cyclable et des bouts de route, au gré de nos envies.






Parcours

Jour 1: Québec à Mont-Sainte-Anne, 59 km
Jour 2: Mont-Sainte-Anne à Baie-St-Paul, 62 km
Jour 3: Baie-St-Paul à Cap-à-l'Aigle, 52 km
Jour 4: Cap-à-l'Aigle à Tadoussac, 70 km
Jour 5: Tadoussac à Ste-Rose-du-Nord, 92 km
Jour 6: Ste-Rose-du-Nord à Jonquière, 64 km
Jour 7: Jonquière à Chambord. 76 km
Jour 8: Train de Chambord à Rivière-à-Pierre, 6 km
Jour 9-10: Chalet au lac Montauban
Jour 11: Lac Montauban à Québec, 68 km

TOTAL: 549 km

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Votre opinion, votre expérience ou tout autre commentaire nous intéressent. Partagez-les avec nous!
Pour suivre la discussion et recevoir nos réponses, cochez ''m'informer'' lors de la rédaction de votre message.